Mise en ligne le 09-09-2015

La 21ème conférence des nations unies sur les changements climatiques, appelée aussi COP 21, devrait avoir des impacts sur nos vies quotidiennes, notamment sur les manières de construire et de rénover. Quels sont les enjeux et les objectifs de ce grand rendez-vous?

L’objectif est ambitieux. Il s’agit pour les 195 pays participants de parvenir à un accord universel, visant à contenir le réchauffement global en dessous de 2°C. Production d’énergie, production industrielle, transports, agriculture, déforestation, bâtiments, gestion des déchets et traitement de l’eau, de nombreux secteurs responsables des émissions de gaz à effet de serre, doivent changer de fonctionnement afin que l’on atteigne cet ambitieux objectif.

Le bâtiment est, à l’échelle mondiale, responsable de 6% des émissions de gaz à effet de serre. En France, 23,5% des émissions globales du pays lui sont imputables. La solution : stabiliser les émissions en construisant de nouveaux bâtiments économes en énergie, et réduire les consommations en rénovant le parc existant.

Le financement des politiques climatiques au coeur des débats

Le 7 septembre 2015, à l’occasion de sa conférence de presse, François Hollande, a rappelé qu’un échec de la COP 21 est toujours possible. « Les bonnes intentions sont là » a t-il constaté, mais, « nous sommes loin d’un accord contraignant et à la hauteur de l’enjeu”. Le chef d’Etat rappelle l’importance du financement. “Il n’y aura pas d’accord s’il n’y a pas d’engagements fermes sur les financements. Il faut 100 Md$ pour 2020, et il reste moins de trois mois pour y parvenir ».

NOS PARTENAIRES