Mise en ligne le 11-09-2015

La RT 2012 a bouleversé l’acte de construire en imposant une perméabilité à l’air de l’enveloppe, inférieure à un certain seuil. Le contrôle de cette exigence est confié à un opérateur qualifié, qui réalise un test d’infiltrométrie (ou étanchéité à l’air). Deux ans après l’application de la réglementation thermique, ce nouveau métier reste un marché porteur.

 

100 000 tests d’infiltrométrie obligatoires par an : Un marché à prendre

Les objectifs en matière de performance de l’enveloppe du bâtiment neuf, concernent le seul secteur résidentiel. Toutefois, sur les 240 000 logements construits chaque année, tous ne sont pas concernés par le test d’étanchéité à l’air. En effet, si le maître d’ouvrage justifie du suivi d’une démarche qualité certifiée, la mesure n’est pas systématique. Ensuite, dans le logement collectif, un échantillonnage de 3 logements (en moyenne) permet d’attester de l’atteinte de l’objectif de l’ensemble du bâtiment. On estime ainsi le marché des tests obligatoires de fin de travaux, à près de 100 000 par an.

 

300 000 tests d’étanchéité à l’air nécessaires mais non obligatoires

Les professionnels ont cependant un marché encore plus vaste devant eux : celui de l’assistance à maîtrise d’ouvrage. Afin de réussir à coup sur le test final d’infiltrométrie, les promoteurs et constructeurs font régulièrement réaliser des tests intermédiaires en cour de chantier. Ce rôle d’expert de l’étanchéité du bâtiment, pourrait représenter environ 300 000 tests supplémentaire par an, mais ne nécessite pas de faire appel à un mesureur qualifié.

 

Encore des places à prendre

Ainsi, le marché nécessite 1000 mesureurs qualifiés et autorisés sur l’ensemble du territoire français capables de réaliser les tests obligatoires de fin de chantier. L’assistance à maîtrise d’ouvrage réclamerait encore 3000 opérateurs supplémentaires.

Des besoins qui ne sont à ce jour pas comblés, puisque la liste établie par Qualibat, recense “seulement” près de 900 opérateurs autorisés à réaliser des mesures de perméabilité à l’air.

La formation dure 5 jours et permet, lorsqu’elle est validée, de demander la qualification Qualibat n°8711.

NOS PARTENAIRES