Mise en ligne le 20-11-2017

Nous évoquions, dans notre précédent article, la volonté de modifier la certification des diagnostiqueurs immobiliers pour le DPE. D’une manière plus générale, c’est l’ensemble du régime de certification que les professionnels souhaitent voir amélioré, avec, comme corollaire, le renforcement de la formation des diagnostiqueurs immobiliers.

Des Pouvoirs publics conscients des lacunes du régime

Au mois de février dernier, le ministère du Logement avait présenté un projet de décret visant à réformer en profondeur le système de certification des diagnostiqueurs. Il était question de réunir en un seul examen et donc en une seule certification les six domaines de compétence (gaz, électricité, amiante, plomb, DPE et termites). La question de la durée de la validité de la certification est également posée avec l’idée de la prolonger de deux années pour passer de 5 à 7 ans.

Des diagnostiqueurs immobiliers favorables à une modification de leur certification

Si près de 70% d’entre eux approuvent le principe d’une certification unique et l’augmentation de la durée de sa validité, les diagnostiqueurs immobiliers se montrent plus réticents quant à la mise en œuvre des contrôles sur ouvrage évoqués dans le projet de décret. Le renforcement de la formation répond, dans certains domaines, à une nécessité au regard des évolutions techniques ou réglementaires, mais les modalités d’organisation d’un contrôle en situation semblent plus compliquées, notamment en raison de la rareté des biens immobiliers à expertiser sur les six domaines du diagnostic immobilier.

NOS PARTENAIRES