Mise en ligne le 19-01-2015

Souhaitant progresser dans un marché porteur, beaucoup de personnes cherchent aujourd’hui à devenir diagnostiqueur immobilier. Pour exercer, celui­ci doit obtenir 6 certifications : plomb, amiante, gaz, électricité, DPE et termites. Certaines entreprises forment elles mêmes leurs salariés, toutefois, les connaissances et compétences que les missions requièrent sont larges et les formations, courtes ou longues, sont largement conseillées. Destinées tant aux novices qu’aux personnes issues des métiers du bâtiment, les formations de diagnostic immobilier permettent d’acquérir l’ensemble des compétences nécessaires à l’obtention des examens de certification. Selon votre expérience dans bâtiment, le temps dont vous disposez et des connaissances que vous souhaitez acquérir, vous pouvez vous orienter vers une formation courte ou une formation longue. Certaines formations sont diplômantes et offrent un titre de niveau II (Bac +3).

Devenir un spécialiste de la construction

Les cours théoriques et la pratiques sur le terrain se succèdent au cours des formations afin de faire du futur diagnostiqueur immobilier un véritable spécialiste de la construction, capable de déterminer si les lieux sont conformes aux obligations légales relatives à la santé, à la surface, à la sécurité et à la consommation d’énergie. Les connaissances acquises sont très complètes et permettent d’effectuer un véritable état des lieux du bâti, touchant à des domaines très divers.
Ainsi, la réalisation d’un DPE, ou diagnostic de performance énergétique, nécessite un savoir en terme de thermique, de matériaux, d’enveloppe, de système de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de ventilation. Car l’opérateur à l’issue de la formation sait non seulement déterminer globalement la consommation énergétique d’un logement, mais il identifie les points à améliorer en vue d’une future rénovation. De même, il sait grâce à ses connaissances théoriques et pratiques de prélèvement et d’analyse, déterminer la présence de plomb, d’amiante ou de termites dans les bâtiments et identifier ainsi les risques sanitaires encourus par les usagers du lieu. Il peut aussi calculer la superficie d’un bien au regard de la loi Carrez, repérer la présence ou non de plomb, de termites ou d’amiante selon les listes A et B, et repérer les défaillances éventuelles des installations intérieures d’électricité et de gaz.

Etre en mesure de développer son activité

Les formations les plus complètes vont plus loin et enseignent les rudiments de marketing et de communication nécessaires à la réussite d’une entreprise : démarcher une clientèle, développer de nouveaux marchés, apprendre à communiquer, acheter son matériel au meilleurs coût… Beaucoup de formations proposent aussi de s’initier à de nouveaux métiers comme l’infiltrométrie et la thermographie qui offrent de belles perspectives de marché aux diagnostiqueurs.
Pour en savoir plus sur ces formations :

NOS PARTENAIRES