Mise en ligne le 03-02-2015

Construire ou rénover des bâtiments pour qu’ils soient performants d’un point de vue énergétique est aujourd’hui un enjeu de société majeur. En neuf comme en rénovation, les réglementations évoluent vite, et les acteurs du bâtiment doivent intégrer et maîtriser ces nouvelles contraintes. Pourquoi se former à la réalisation d’études thermiques? Qui peut se former? Quel marché? Voici quelques éléments de réponse avec Pierre Thouvenot, formateur expert en thermique du bâtiment chez Wedge Institute.

 

Quel est le marché de l’étude thermique?

La RT 2012 impose aux bâtiments neufs de présenter une étude thermique. Cette obligation réglementaire représente un formidable gisement d’opportunité pour les professionnels compétents. Selon le site  http://www.inforenovateur.com le simple marché de la maison individuelle représente en 2015, près de 150000 chantiers. Entre les études Bbio et l’étude finale, le chiffre d’affaire des études réglementaires pour la maison individuelle représenterait près de 165 millions d’euros. À cela s’ajoute le marché de la rénovation qui comprend l’ensemble des démarches volontaires et les obligations réglementaires. Par exemple, toutes les copropriétés de plus de 50 logements dont le permis de construire a été déposé avant le 1er juin 2001,doivent faire réaliser un audit énergétique avant le 1er janvier 2017.

 

Qu’est ce qu’une étude thermique?

L’objectif d’une étude thermique est  qu’un bâtiment ne consomme qu’une certaine quantité d’énergie afin, le plus souvent, de répondre à un label ou une réglementation. Il y a trois parties à une étude thermique. La première étant l’étude des plans, ou de l’existant en rénovation. La seconde étant l’entrée de l’ensemble des données techniques et théoriques du bâtiment sur le logiciel. La troisième partie, c’est le choix des solutions qui permettront d’améliorer le logement en rénovation, et d’atteindre les exigences de la réglementation à la construction neuve.

 

Pourquoi faut il se former?

Depuis les années 50 jusqu’au milieu des années 70, les bâtiments ont été construit sans aucune considération thermique. La conséquence, c’est qu’aujourd’hui, la plupart des professionnels n’ont pas les connaissances nécessaires à la construction de bâtiments économes en énergie ou à la rénovation énergétique. Avec ces formations, le stagiaire sait répondre aux nouvelles exigences sans causer de désordres dans le bâtiment.

Depuis que l’on crée des bâtiments très étanches à l’air, de nombreuses erreurs ont été commises, notamment de négliger ou de sous dimensionner la ventilation. Dans les bâtiments BBC, 70% des problèmes rencontrés étaient ainsi liés à l’humidité.

 

Quelles sont les formations?

Chez nous, il existe deux sortes de formation. La première, la formation étude thermique vise le marché du bâtiment neuf. Le stagiaire apprend à utiliser un logiciel agréé, ainsi que les exigences de la RT 2012.

La formation expert va plus loin et permet de viser en plus le marché de la rénovation. Le stagiaire y découvre les réglementations, et les différents labels ainsi que les spécificités des bâtiments anciens et des différents matériaux et comment améliorer leurs performances thermiques sans détériorer le bâtiment.

 

A qui s’adressent ces formations?

Nous nous adressons à un public varié. Un certain nombre d’architectes souhaite approfondir ses connaissances en thermique, afin d’enrichir ses prestations. Ensuite, nous avons des professionnels du bâtiment qui veulent étendre une activité ou évoluer vers un emploi moins manuel. Nous rencontrons aussi des gens en totale reconversion. Nous avons récemment formé un ancien agriculteur par exemple, mais celui-ci n’était pas un novice, puisqu’il avait déjà rénové sa propre maison. Dans tous les cas, ce sont des personnes qui ont déjà des bases en matière de construction ou de rénovation. A l’issue de ces formations, le stagiaire peut travailler en bureau d’étude, faire du conseil à la maîtrise d’ouvrage, et même monter sa propre entreprise.

NOS PARTENAIRES