Mise en ligne le 01-05-2016

Le sigle RGE permet aux clients de repérer plus facilement les entreprises auxquelles ils peuvent se fier pour la réalisation de leurs travaux d’économie d’énergie. C’est aussi sous la condition que l’entreprise porte cette mention que l’Etat attribue aux particuliers des aides au financement de ses travaux tels le crédit d’impôt, ou l’éco-prêt à taux zéro. Comment devient-on RGE? Faut-il se former? Quelques éléments de réponse.

Des travaux d’isolation, d’étanchéité ou d’installation d’équipement de chauffage, en passant par les missions d’ingénierie, l’ensemble des prestations concourants à la performance énergétique du bâtiment est concerné par la mention RGE.

RGE ET SIGNE DE QUALITÉ EXISTANT

Cette mention est bien souvent associé à un signe de qualité déjà existant. Ainsi, les cinq qualifications délivrées par Qualit’EnR concernant les installateurs d’énergie renouvelables ( Quali’Sol, Quali’PV, Quali’Bois, Quali’Pac, Quali’Forage), les qualifications Eco Artisans, Qualibat (qualifications relatives à l’efficacité énergétique), Qualifelec (qualifications de accompagnées de la “mention économie d’énergie” ou de la “mention solaire photovoltaïque »), Cequami (certification NF maison rénovée), Certibat (certification “offre globale rénovation énergétique”), ou les Pros de la Performance énergétique, bénéficient de la reconnaissance « RGE ».

BIEN CHOISIR SA QUALIFICATION RGE

Mais attention, car pour chaque organisme, seules certaines qualifications bénéficient de la mention RGE. Par ailleurs, pour l’attribution des aides publiques, seule compte la qualification RGE de l’entreprise pour les travaux réalisés. Ainsi, des travaux d’isolation thermique réalisés par une entreprise qualifiée pour le remplacement de menuiseries extérieures, ne pourront donner droits aux aides publiques.

DES FORMATIONS RECOMMANDÉES

Certaines démarches, telle Eco Artisan, les pros de la performance énergétique, Qualibat ou Qualifelec, prennent en compte la globalité d’un chantier de rénovation énergétique et permettent aux clients d’obtenir des aides sur l’ensemble des prestations qu’ils fournissent.  Les formations Feebat Renov, non obligatoires, sont cependant nécessaires pour réussir le QCM qui valide les compétences des candidats à ces qualifications et ainsi obtenir les attestations de fin de formation. Ces formations sont aussi l’occasion d’accroître ses connaissances en intégrant une approche globale des travaux d’économie d’énergie. C’est une vraie plus value qui est offerte aux clients, puisqu’en sachant le conseiller utilement, les professionnels lui évitent des erreurs qui pourraient être néfastes, tant pour son bâtiment, que pour la santé des futurs occupants

NOS PARTENAIRES