WEDGE Institute est inscrit sur la liste des Organismes prestataires de bilans de compétences habilités par Uniformation pour l'année 2017.

Le bilan de compétences permet à chacun d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation. Il peut être mobilisé :

  • - soit à l’initiative de la personne active engagée dans une démarche d’évolution professionnelle ;

  • - soit à l’initiative du salarié dans le cadre d’un congé spécifique (le congé de bilan de compétences) ;

  • - soit sur proposition de l’employeur et avec l’accord du salarié, dans le cadre du plan de formation de l’entreprise.

  • Comment est mis en œuvre le bilan de compétences ?

    Le bilan de compétences n’est jamais « prescrit ». Sa réalisation repose sur l’engagement volontaire et autonome de la personne, dans les configurations suivantes.

  • Le conseil en évolution professionnelle (personne active, quels que soient son statut, son âge, sa situation)
  • le conseil en évolution professionnelle est délivré dans un espace neutre, hors de l’entreprise ;
  • le conseiller – référent CÉP est soumis à l’obligation de discrétion professionnelle (les informations personnelles qui lui sont confiées dans l’exercice de ses fonctions ne peuvent être divulguées) ;
  • le bilan de compétences est étroitement lié au travail réalisé par le bénéficiaire et son conseiller CÉP sur son projet d’évolution professionnelle.
  •  
  • Dans le cadre d’un conseil en évolution professionnelle (CÉP), les attentes formulées à l’égard du bilan sont définies conjointement par le bénéficiaire et son conseiller CÉP, en lien avec le prestataire externe.

    Les conclusions du travail accompli avec le prestataire, à l’exclusion des éléments personnels ayant conduits à ces conclusions, sont communiquées au conseiller-référent CÉP qui accompagne le bénéficiaire dans sa démarche d’évolution professionnelle.

    La transmission des conclusions du bilan des compétences au conseiller – référent est rendu possible dans la mesure où :

  • le conseil en évolution professionnelle est délivré dans un espace neutre, hors de l’entreprise ;
  • le conseiller – référent CÉP est soumis à l’obligation de discrétion professionnelle (les informations personnelles qui lui sont confiées dans l’exercice de ses fonctions ne peuvent être divulguées) ;
  • le bilan de compétences est étroitement lié au travail réalisé par le bénéficiaire et son conseiller CÉP sur son projet d’évolution professionnelle.

A quel moment est réalisé le bilan de compétences ?

Le congé de bilan de compétences peut être réalisé « hors temps de travail » ou « sur le temps de travail ».

  • Quand faut-il demander l’autorisation de l’employeur ?

Salarié, si vous souhaitez réaliser le bilan de compétences sur le temps de travail, il vous appartient de demander à votre employeur une autorisation d’absence qui ne pourra en aucun cas excéder 24 heures, consécutives ou non.

La demande écrite du congé doit indiquer les dates et la durée du bilan de compétences, ainsi que la dénomination de l’organisme prestataire.

Elle est transmise à l’employeur au plus tard 60 jours avant le début du bilan de compétences. Dans les 30 jours suivant la réception de la demande, l’employeur doit faire connaître par écrit à l’intéressé son accord, ou les raisons de service motivant le report de l’autorisation d’absence. 
Ce report ne peut excéder 6 mois.

  • A qui adresser une demande de prise en charge ?

Le salarié bénéficiaire d’un congé de bilan de compétences peut présenter une demande de prise en charge des dépenses afférentes à ce congé à l’organisme collecteur auquel l’employeur verse la contribution destinée au financement des congés individuels de formation (CIF).

L’organisme collecteur est susceptible de refuser le financement du congé, notamment lorsque les demandes de prise en charge ne peuvent être toutes simultanément satisfaites, ou lorsque l’organisme chargé de la réalisation de ce bilan de compétences ne figure pas sur la liste arrêtée par l’organisme paritaire.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

La durée du bilan de compétences varie selon le besoin de la personne. Elle est au maximum de 24 heures lorsque le bilan se déroule dans le cadre du congé de bilan de compétences. Elle se répartit généralement sur plusieurs semaines.

La démarche comprend trois phases sous la conduite du prestataire. Le temps consacré à chaque phase est variable selon les actions conduites pour répondre au besoin de la personne.

Une phase préliminaire qui a pour objet de :

  • confirmer l’engagement du bénéficiaire dans sa démarche ;
  • définir et analyser la nature de ses besoins ;
  • l’informer des conditions de déroulement du bilan de compétences, ainsi que des méthodes et techniques mises en œuvre.

Une phase d’investigation permettant au bénéficiaire :

  • d’analyser ses motivations et intérêts professionnels et personnels ;
  • d’identifier ses compétences et aptitudes professionnelles et personnelles et, le cas échéant, d’évaluer ses connaissances générales ;
  • de déterminer ses possibilités d’évolution professionnelle.

Une phase de conclusion qui, par la voie d’entretiens personnalisés, permet au bénéficiaire de :

  • prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d’investigation ;
  • recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d’un projet professionnel et, le cas échéant, d’un projet de formation ;
  • prévoir, le cas échéant, les principales étapes de la mise en œuvre de ce projet.

Durant les trois phases du bilan de compétences, les actions doivent être menées de façon individuelle. Toutefois, certaines actions conduites dans la phase d’investigation peuvent l’être de façon collective, à condition qu’il ne soit pas porté atteinte au respect de la vie privée des bénéficiaires.

La phase de conclusion se termine par une présentation au bénéficiaire des enseignements du bilan de compétences. Ce dernier est seul destinataire d’un écrit reprenant les conclusions détaillées du bilan de compétences qui ne peut être communiqués à un tiers qu’avec son accord.

 

Source: http://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-professionnelle-des-salaries/article/le-bilan-de-competences

 

NOS PARTENAIRES