Les panneaux photovoltaïques au secours des passoires thermiques

Mise en ligne le 23-08-2022

Les logements classés G (DPE) ne pourront plus être proposés à la location dès 2025, à moins d'être rénovés d'un point de vue énergétique d'ici là et de sortir de leur statut de passoire thermique. Cette interdiction résulte de l'application de la loi Climat et résilience. Oui, mais cela est-il concrètement possible ? Au vu du marché de la construction très tendu, ce challenge semble impossible à relever. Cela reviendrait à rénover environ 600.000 logements en un délai très court. C'est pour cela qu'une sénatrice propose de rallonger de trois ans l'entrée en vigueur de l'interdiction de louer les logements notés G par leur diagnostic de performance énergétique, mais à une condition : les équiper de panneaux photovoltaïques
Les logements les plus énergivores deviendraient donc plus performants et surtout producteurs d'énergie, avec la possibilité pour les propriétaires de revendre leur électricité non consommée. Cette proposition ne concerne pas les logements classés F, qui sont eux interdits à la location à partir du 1er janvier 2028, ni les logements classés E auxquels la même interdiction devrait s'appliquer le 1er janvier 2034. Il faut rappeler que pour l'heure cette obligation de rénovation n'intéresse que les logements loués, aucune obligation de travaux n'étant prévue pour les propriétaires qui habitent leur logement. 

 

RETOUR AUX ACTUALITES

nos partenaires