Publication de la norme relative au repérage amiante environnemental

Mise en ligne le 12-11-2021

La norme NF P94-001, relative au repérage amiante avant travaux (RAT) dans les sols et roches en place (amiante environnemental) vient d’être publiée par l’AFNOR.

Parution de la norme NF P94-001 de novembre 2021

Les travaux dans des zones amiantifères, en présence d’amiante environnemental, exposent les travailleurs à des risques sanitaires (mésothéliomes, plaques pleurales…).

Les « autres immeubles tels que les terrains » sont donc concernés par l’arrêté du 9 mai 2017, relatif au repérage amiante avant certaines opérations. La norme NF P94-001 précise la méthodologie et le contenu de la mission de repérage amiante environnemental (non anthropique).

Activités et travaux concernés par le repérage amiante environnemental

Cette recherche de l’amiante naturellement présent dans les terrains concerne notamment :

  • Les terrassements
  • La mise en place de fondations pour les constructions
  • Les ancrages géotechniques
  • La mise en œuvre de travaux de creusement
  • Les techniques de forage
  • Un certain nombre d’intervention dans les carrières souterraines à ciel ouvert

À l’exclusion, entre autres, des matériaux de dragage (fleuve, rivière ou mer), des sols remaniés et des remblais. En fait, la norme NF P94-001 s’applique aux travaux sur des terres amiantifères non anthropisés, qui n’ont donc pas été modifiés par l’activité humaine.

Le repérage amiante peut aussi être réalisé hors travaux pour parfaire la connaissance des risques.

Trois missions de repérage amiante avant travaux

C’est un repérage progressif, avec trois niveaux, selon les conclusions de l’opérateur :

  • A0 : recherche documentaire et cartographique axée sur les données existantes, en particulier les cartes du BRGM (bureau de recherches géologiques et minières)
  • A1 : si la présence d’objet géologique susceptible de contenir de l’amiante n’a pu être écartée pendant la mission A0, l’étude géologique inclut un repérage sur le terrain avec des analyses minéralogiques pour identifier les minéraux asbestiformes
  • A2 : s’il existe encore un risque amiante, l’étude géologique se fait plus précise et comprend des analyses complémentaires en laboratoire accrédité par le COFRAC

Les donneurs d’ordre peuvent ainsi réaliser une évaluation des risques professionnels.

Formation et compétences de l’opérateur de repérage

Il faudra attendre l’arrêté d’application, pris par le ministère du Travail dans les prochaines semaines, pour avoir des précisions.

Cependant, le professionnel missionné pour ce RAT sera nécessairement un géologue opérateur de repérage. Il devra maîtriser la gîtologie de l’amiante environnemental et connaître la réglementation amiante.

RETOUR AUX ACTUALITES

nos partenaires