RGE : une mention intéressante pour les artisans mais aussi pour les concepteurs de projet de rénovation énergétique

Mise en ligne le 18-03-2021

Si l’on est désormais habitué à la mention RGE pour les artisans, il faut savoir qu’une mention similaire existe pour les études préalables de conception de projets d’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Créée en 2013 et réformée en septembre 2020, la mention RGE (reconnu garant de l’environnement) se décline pour deux types d’activité :

  • La mention RGE Travaux qui distingue les artisans et entreprises du BTP
  • La mention RGE Études qui s’adresse aux bureaux d’études, économistes, maitres d’œuvre, etc.

Dans les deux cas, il s’agit d’identifier les professionnels du bâtiment et des énergies renouvelables qui se sont engagés dans une démarche de qualité en matière de rénovation et d’amélioration énergétique.

La mention RGE vise donc à accompagner la montée en compétences des acteurs de la rénovation énergétique, mais elle sert aussi de garantie d’efficacité des travaux éligibles aux différentes aides publiques de financement, notamment pour MaPrimeRénov’.

La délivrance de la mention RGE se fait pour un ou plusieurs domaines de compétences (pompe à chaleur, chauffage au bois, audit énergétique, etc.).

Elle atteste du suivi d’une formation et valide une démarche de qualification en fonction de critères administratifs et techniques. Elle est délivrée pour une période de 4 ans durant laquelle les titulaires sont soumis à des contrôles.

En raison de l’immense potentiel du marché de la rénovation énergétique, la mention RGE, ou plutôt les mentions RGE (Travaux et Études) constituent une formidable opportunité pour les professionnels du bâtiment qui gagnent ainsi en attractivité auprès de leurs clients en leur permettant de profiter de leurs compétences mais aussi des aides financières.

RETOUR AUX ACTUALITES

nos partenaires